Développement d’un Blinder LED DMX

Introduction

Dans ce nouvel article, je vais vous présenter une petite réalisation pour construire un Blinder LED DMX. Je suis parti d’une barre à LED de 9W disponible chez ALIEXPRESS. Cette bar à LED est composée de 9 LED de 1W environ. Elle est alimenté par un petit bloc 220V vers une source de courant de 300mA.

Les données techniques

La barre sera alimentée par un transformateur externe 220V vers 12V standard. Le VF des LED est mesuré à 30V avec un courant IF de 300mA. Le but est donc de réaliser un montage « Boost ». Pour gérer l’intensité lumineuse, on prendra un contrôleur boost avec une entrée dimmer en PWM.

Sélection du driver de LED

J’ai sélectionné un TPS61165 de chez TI capable de tenir 1.2A sous 40V. La fréquence de découpage est de 1.2MHz et il est disponible en SOT-23 6 pin.

Calcul du courant continu à l’entrée:

IIN_DC=30V * 0.3A12V * 0.8η=937mA

 

Calcul du courant max dans la bobine :

IPeak=10µH*1.2MHz*130V+0.3V12V+1121=603.96mA

 

Calcul du courant max dans les LED :

IOUT=12V*1.5A0.6032*0.8η30V=383mA

Le courant dans les LED est déterminé par la valeur des résistances de Shunt. Dans notre cas, il faudra 665mOhms. La puissance dissipée par la résistance sera de 60mW.

Le schéma

Les condensateurs de 4.7µF sont des céramiques C1206C475M5PACTU, la bobine est une SRN6045TA-100M en SMT et la diode est une MBR0540.

L’implantation PCB

Rien de compliqué sur l’implantation des composants. On fera juste attention d’avoir suffisamment de cuivre pour dissiper le driver de LED.

Vous remarquez la présence d’autre composants. Il y a notamment l’alimentation en entrée, la réception DMX via un récepteur RS485 et le microcontrôleur. Initialement, il été prévu de mettre un dipswitch pour la sélection de l’adresse DMX. Finalement, cette fonction a été remplacé par une solution software. Il est possible de programmer les modules directement via le DMX.

La réalisation

La fabrication du PCB a été faite chez PCBWay. Ensuite montage des composants et intégration dans la bar. Pour le connecteur XLR, il a fallu ajouté un spacer (impression 3D) pour éviter qu’il ne touche l’intérieur.

Le microcontroleur

Rapidement, concernant le microcontroleur c’est un PIC16F15325 qui récupère la trame DMX suivant le protocole décrit ici et qui génère un PWM